Accueil VASL / La belle époque / Une chaine d’assemblage de modèles T dans ma grange

Une chaine d’assemblage de modèles T dans ma grange

Par Rudy Jodoin, journaliste pour VASL

Qui peut se vanter de posséder une Ford modèle T? Peu de personnes. Qui peut se vanter d’avoir reproduit une chaîne d’assemblage de Ford T chez soi? À ma connaissance, il n’y a qu’une seule personne : André Doré.

À la mi-mars 2019, un professeur m’a parlé d’un particulier qui posséderait plusieurs voitures de collection. Intrigué, je contacte ledit monsieur et le lendemain, il m’invite à venir voir sa collection. Pour être honnête, plus je roulais vers le lieu en question, plus mes attentes diminuaient. Ce lieu était complètement perdu dans le fin fond de la campagne. S’il m’arrivait un ennui quelconque à l’endroit où je me trouvais, personne ne serait en mesure de me venir en aide.

Une fois arrivé, un sage homme m’attendait. Ce dernier m’invite à entrer dans la grange où ses voitures étaient entreposées. J’ai été soufflé par ce que j’ai vu! Cet homme avait reconstitué une chaîne de montage de Ford T. Non seulement cette reproduction de chaîne de montage était hallucinante, mais je n’ai jamais vu autant de Ford T rassemblés au même endroit. M. Doré avait également plusieurs dizaines de voitures au premier étage de sa grange.

nor

Quelques mois plus tard, je décide de rendre une deuxième visite à M. Doré. J’étais tellement absorbé par toutes les voitures qu’il y avait, que je n’ai même pas pensé à lui demander d’où lui était venue une telle idée. « Il y avait des jetons à collectionner Jell-O sur lesquels il y avait des voitures anciennes. (…) Au moment où je les collectionnais, il y en a deux qui me fascinaient. Les deux montraient des modèles T. Je me disais qu’un jour je voudrais en avoir un. Avec les années, j’ai toujours eu ça en arrière de la tête », lance le collectionneur sexagénaire.

nor

Au cours de son enfance, André Doré s’amusait dans le sable avec de petits camions. L’idée de collectionner les camions lui trottait aussi dans la tête. Les années ont passé et ce dernier a fini par se procurer un « pick-up » Dodge 1953 pour la modique somme de 50$. « L’idée et l’ambiance des pick-up des années 50, ça me fascinait. C’est restreint, c’est tout petit, la cabine n’est pas grosse et je trouvais ça plus fort qu’une voiture », lance le passionné de voitures anciennes.

Ce « trip d’adolescent », comme le qualifie M. Doré, l’a amené à vouloir se procurer un Ford T en 1971. André Doré était alors âgé de 20 ans. Accompagné de son père, le collectionneur en herbe partait pour aller voir la vieille Ford. En inspectant la voiture ancienne, le père de M. Doré a constaté qu’il manquait une pompe à eau et une pompe à essence. « Le modèle T était construit sans pompe à eau et pompe à essence, mais nous à l’époque, on ne le savait pas », affirme M. Doré en ricanant. Convaincu que la voiture qu’il regardait était incomplète, le père de M. Doré l’a dissuadé de l’acheter.

Pendant ses études à l’Université de Montréal, M. Doré est allé voir le film Il était une fois dans l’ouest, qui l’a marqué. Dans le film, l’un des personnages principaux avait la possibilité de construire un village. « S’il construisait un village et que la station de locomotive était construite avant que la locomotive arrive prendre son eau, le contrat était que l’emplacement et le village était à lui. (…) Le gars a tout préparé ses affaires, le bois, les plans de la station, mais n’en a parlé à personne. (…) Cette idée-là de préparer des choses et de ne pas en parler à personne, moi ça m’a marqué. Je me disais qu’il faut qu’un jour, je me ramasse un gros stock de pièces de modèle T », souligne M. Doré.

Les années s’écoulèrent et M. Doré accumulait des pièces de Ford T en grande quantité et les empilait dans une semi-remorque à l’abri des regards. Le collectionneur finit par assembler un modèle T 1922 uniquement avec les pièces qu’il avait accumulées au cours des années.

nor

Le temps passe, et le passionné de voitures anciennes est à la recherche d’un lieu où il pourrait entreposer ses autos. « En 2004, je monte à La Baie et j’étais avec quelqu’un. On a aperçu des granges et là on décide de s’arrêter. On va demander aux frères qui étaient propriétaires de la grange si on pouvait aller les visiter. En allant visiter les granges avec l’un des frères, c’était vide. Les frères ont expliqué que c’était trop cher d’assurances pour faire l’entreposage des voitures! » M. Doré a décidé de faire une offre d’achat au frère responsable des finances pour les granges, puisque les frères voulaient mettre tout le terrain à vendre. L’offre a été acceptée et M. Doré et son fils Alexandre sont devenus propriétaire des granges qu’ils convoitaient ainsi que de tout le terrain.

Plusieurs voitures sont installées au premier étage de la grange et quelques années plus tard, M. Doré se décida à construire sa chaîne d’assemblage de Ford T au rez-de-chaussée. À une extrémité de la grange, on observe le châssis de la Ford modèle T, alors qu’à l’autre extrémité, on obtient le produit fini. Entre les deux, on peut voir les différentes étapes d’assemblage et sur les côtés, toutes les pièces nécessaires à la fabrication de cette voiture de grande importance du monde de l’automobile. « Pourquoi une chaîne d’assemblage : simplement pour ramener la qualité du véhicule dans ses pièces de construction d’origine selon les années », affirme M. Doré.

nor

Merci à nos partenaires !

_______________________________________ Platine _______________________________________


_________________________________________ Or _________________________________________

_______________________________________ Argent _______________________________________

Top